Partager son projet de naissance

Ayant en tête une idée physiologique de mon accouchement, je me suis naturellement orientée vers une maternité qui répondrait en tout point à mes souhaits. En y réfléchissant plus concrètement, je me suis dit que ce jour J allait arriver très vite, et que tout allait s’accélérer drastiquement une fois les premières contractions ressenties.
Mais qui allait m’accoucher ? Une personne que je ne connais pas, ou que j’ai brièvement croisé lors d’un RDV de suivi mensuel, et qui ne me connaît pas plus si ce n’est quelques notes prises dans mon dossier. J’avais alors envie de partager quelques lignes avec cette sage-femme qui allait s’occuper de moi pour « faire connaissance » et qu’elle sache mieux appréhender les différentes situations en conséquence. Car oui le jour de l’accouchement, on a beau être super-préparée, tout ne se passe pas forcément comme on l’a rêvé ! Et les décisions doivent être prises rapidement dans tous les cas…

J’avais pourtant bien briefé le papa… tel un coach d’avant match mais j’avais envie d’entrer davantage dans le détail. D’où la rédaction de mon projet de naissance et le partage à 8 mois de grossesse pour m’assurer que tout était possible, et que surtout la maternité était bien d’accord de m’accompagner dans ce sens. Et de pouvoir discuter et échanger sur chacun des points. Je suis d’ailleurs ressorti de mon RDV plus confiante, comme si une étape de l’accouchement était déjà passée…

Le projet de naissance, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’écrire noir sur blanc ce qu’on attend de notre jour J – de la mise au monde de notre bébé – à remettre aux sage-femmes pour leur expliquer nos souhaits.
Et il me semblait tout à fait logique de rédiger mon projet pour que les personnes en charge de mon accouchement soit au fait de qui je suis, ce que je ressens et comment je vois les choses.

Idéalement, il faut avoir partager son projet de naissance avec une sage-femme (ou obstétricien) avant son terme, au cours de son RDV mensuel du 7 ou 8 ème mois par exemple afin d’échanger sur les points envisageables et ceux aussi qui ne le seraient pas et de comprendre pourquoi. Cela fait aussi parti du fait de « vouloir être active » de son accouchement car il y a déjà tellement de choses que l’on ne maîtrise pas complètement…
C’est donc un document écrit (à la main ou imprimé) qui mentionne tous les points qui nous tiennent à coeur, classés en catégories : accueil à la maternité, phase de travail, mise au monde, suites de couche, … C’est alors dans ce document par exemple qu’il faut mentionner si vous souhaitez avoir une péridurale (ou pas), de pouvoir être accompagnée dans la gestion de la douleur, de choisir une position pour accoucher (à la poussée), … Bref partir d’une feuille blanche et écrire comment nous envisageons ce jour J.

Notez toutefois que ce projet est là pour favoriser la discussion afin que l’équipe médicale puisse expliquer ce qui est possible pour votre profil, mais aussi en fonction des possibilités de la maternité. Par exemple, toutes ne possèdent pas de baignoire pour pouvoir y passer du temps lors des contractions de travail… Mieux vaut alors bien préciser que les compétences du personnel ne seront pas remises en cause, et qu’en cas de problème médical, bien sûr vous vous en remettrez à leur expertise !
De plus en plus de maternité sont favorables à parcourir les projets de naissance des futures mamans, et pour avoir échangé avec les sage-femmes de ma maternité, trop peu de femmes le font concrètement.

Personnellement, j’ai choisi de rédiger et partager mon projet de naissance, puisqu’il était question de ne pas recourir à la péridurale et d’être accompagnée du mieux possible dans la gestion de la douleur le jour J – avec de l’acupuncture par exemple ou encore la possibilité d’utiliser une salle de naissance ayant une baignoire.

Ce que j’ai regretté par contre, c’est d’avoir omis une partie sur « les suites de couche » car j’étais trop peu informée finalement, et sûrement naïve aussi. Je vous recommande alors de vous pencher sur le sujet car tout ne s’arrête pas au moment où bébé pointe son nez – du moins à la maternité, entre les mains des sage-femmes et puéricultrices.

> CF. Mon Projet de Naissance, à titre d’exemple

D’autres modèles de projet de naissance sont disponibles sur le blog de NaitreEtGrandir.over-blog.org

Avez-vous choisi de rédiger un projet de naissance, pensez-vous cela utile ?

Une réflexion sur “Partager son projet de naissance

  1. Sabrina dit :

    Coucou Sandrine,
    Ca fait quelques semaines que je dois me pencher sur mon projet de naissance mais je n’ai pas arrêté de repousser l’échéance. Je ne savais pas trop par où le commencer ni comment le structurer alors ton article tombe à pic ! Merci d’avoir partagé ici ton projet de naissance ainsi que les modèles du blog Naître et Grandir. J’y retrouver certains points qui me tiennent à coeur et j’ai noté d’autres points auxquels je n’avais pas pensé comme la partie sur la césarienne si elle devait s’avérer utile.
    Je suis bien d’accord avec toi sur la partie suite de couche qu’il ne faut pas négliger. Je l’ai compris grâce aux langues qui se délient depuis quelques mois sur le post-partum.
    Y’a plus qu’à pour moi 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s