Quoi manger enceinte ?

C’est confirmé : vous êtes enceinte !
Si vous prépariez l’arrivée de bébé avant sa conception, vous avez certainement du faire attention à ce que vous mangiez à ce moment-là, notamment sur la consommation d’alcool. Sinon, mieux vaut y prêter attention dès lors que vous savez…

J’aborde le sujet de l’alimentation, entre autres, adans mon article de « préparation à la grossesse » et voici un petit aperçu de quoi manger enceinte. Cetaines mamans vous diront qu’elles ont mangé de tout sans se priver, et sans risque pour leur bébé, … là je vous laisse seule juge de ce que vous avez envie de faire. Personnellement, j’ai été assez stricte sur ce que je mettais dans mon assiette, car je ne voulais pas avoir de mauvaises surprises ensuite et surtout la culpabilité d’un soucis de santé sur mon bébé pour 6 sushis au saumon frais. 9 mois c’est quoi finalement ? On peut se retenir !

Une alimentation variée et équilibrée

Peu importe le moment où vous allez découvrir votre grossesse, 9 mois c’est long et vous allez forcément traverser plusieurs saisons… donc privilégiez les légumes de saison et parcourez les livres de recette pour cuisiner de bons petits plats.
Par contre, ce n’est pas parce que vous fabriquez un mini-humain qu’il faut manger pour deux, mais plutôt deux fois mieux.

Ce qui est recommandé, et/ou que j’ai appliqué :
– Boire beaucoup d’eau (environ 2L par jour) !
Supprimer café et thé – j’ai bu des infusions de thé glacé en été
ZERO alcool
Pas de poissons crus, mais au contraire sur-cuits
– Pas de crustacés
Pas d’oeufs crus (pas de mayo, mousse au chocolat maison, glace, … ne pas lécher le saladier du gateau au chocolat que l’on est en train de préparer)
Pas de viande crue (adieu tartare de boeuf et carpaccio)
Pas de fromages au lait cru, c’est-à-dire non pasteurisés
Pas de charcuteries (sauf du jambon blanc)
Bien laver tous les fruits et légumes
– Quasi ZERO sucres (ni gâteaux, ni patisseries maison – ou très exceptionellement)
Pas de cacahuètes pour des risques d’allergie
Pas de soja
– Des produits riches en Omega 3 (sardines notamment)
Limiter les fruits, ou les manger en dehors des repas (pour leur apport riche en sucre)

Et de manière générale, pas de gluten car j’y suis intolérante depuis plusieurs années et j’ai carrément réduit fortement ma consommation de lait de vache en remplaçant par du lait de coco pour cuisiner, des laits végétaux (amande, riz, chataigne, …) et des yaourt au lait de brebis pour l’apport en calcium.

Eviter la toxoplasmose et la listériose

2018-11-26-12.58.18

J’étais immunisée contre la toxoplasmose (ouff), ce qui me permettait de manger des salades de crudités en été, mais lorsque je n’étais pas chez moi, j’ai quand même évité. Tout comme de jardiner sur mon balcon (du moins, pas sans gants).
La toxoplasmose est due au toxoplasme – un parasite présent naturellement dans la terre qui peut contaminer l’homme par l’alimentation. Elle peut aussi être transmise par contact avec les chats. C’est une maladie bénigne, que l’on peut attraper sans même s’en rendre compte, sauf lorsqu’on est enceinte car elle peut alors avoir des conséquences sur le développement du foetus.

La listériose, est quant à elle une maladie due à une bactérie. Le risque est surtout d’origine alimentaire. Comme la toxo, chez une personne bien portante, la maladie peut passée inaperçue, mais chez la femme enceinte, elle peut engendrer des complications.
A la différence de la toxo, personne ne peut s’immuniser, donc il faut faire attention comme le seul moyen de protection, et donc ne manger aucun produit laitier cru. Privilégiez donc les versions pasteurisées. Si j’avais un doute, je m’abstenais d’en manger. Il est toutefois possible de manger du fromage au lait cru si ce dernier est mangé bien cuit – de la mozza sur une pizza par exemple (mais même ça je ne me suis pas permise). Disons que parfois c’est plus simple de ne pas acheter pour ne pas être tentée ou avoir à réfléchir « ai-je le droit ? », « comment dois-je le cuisiner ? » etc…

D’autres bons gestes

Aussi, pour ce qui concerne le fait de réchauffer un plat de la veille, c’est possible mais le lendemain seulement, pas 3-4 jours après. De plus, il est recommandé de redoubler de vigilence sur le nettoyage du frigo. Personnellement, j’emballe tout ce que je mets au frigo et je nettoie une fois tous les 2 mois donc je n’ai pas vraiment changé mes habitudes.
Je me suis mise à lire (encore plus) les étiquettes de ce que j’achetais, et les repas que je maitrisais revenaient plus ou moins régulièrement dans la semaine, car j’avoue que c’était parfois pénible de ne pas manger ce dont on avait envie, surtout en fin de grossesse quand en plus je devais faire face à des remontées acides. Bref, cela ne dure que 9 mois, mais 3 fois par jour c’est autant de repas à faire attention.

Quelques conseils nutritionnels, données par mon acupunctrice/nutritionniste

IMG-2947

Petit-déjeuner

– Eau citronnée tiède à jeun au réveil / pas de jus de fruits (frais ou en bouteille)
– 1 oeuf (bien cuit) ou une boisson protéinée (j’utilisais Vegan Protein de Purasana) avec du lait/yaourt de brebis, chèvre ou végétal
ou
– Un laitage (hors lait de vache)
– Eviter les féculents à base de gluten (blé surtout) et préférez-les à base de riz, sarrazin, quinoa, maïs, sous toute forme : galettes, pain, céréales, …
– Une portion de beurre barrate sans sel

Déjeuner

– Crudités avec de l’huile d’olive ou de colza Bio (1 cuillère à soupe de chaque par jour) matin ou midi
– Des légumes (vapeur, au four ou sauté 5 min à l’huile d’olive ou colza en-dessous de 180° à verser sur les légumes avant cuisson)
– 3 cuillères à soupe de féculents vapeur sans gluten de préférence (riz complet, pâtes de riz, lentilles, haricots, quinoa, pomme de terre, …)
– 140g de protéines : viande maigre blanche ou rouge (une fois par semaine) grillé au four, bouillie  vapeur ou poisson même gras, cuisiné vapeur, court-ouillon, au four ou grillé.
– Eviter les fritures, les conserves en boite métallique, le pain et autres laitages à base de lait de vache

Goûter

– Entre 1 et 3 fruits
– 30g de noix, noisettes, amandes ou 3 carrés de chocolat noir (éviter les cacahuètes et les noix de pécan)

Dîner

– Des légumes crus à volonté + des féculents si très faim
– 120g de protéines si besoin (jambon ou poisson). Eviter la viande rouge le soir.

Tout au long de la journée

– Boire 1,5 à 2 litres d’eau minérale en dehors des repas – ma préférée : la Mont Roucous
– Bien mastiquer la nourriture (20 fois au moins avant d’avaler)
– Manger en pleine conscience – dans le calme et centré sur les aliments (développer les sens : voir, écouter, sentir, goûter, toucher)

Bon appétit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s