Astuces naturelles pour les maux de bébé

Avec l’arrivée de son premier vrai hiver (à sa naissance, bébé d’automne est restée en mode cocooning beaucoup à la maison pour éviter tout microbe…). Donc l’hiver 2019-20 était le premier auquel babygirl a été réellement confrontée aux microbes, et encore plus depuis sa familiarisation en crèche privée. Et qui dit collectivité dit multiplication des maux (en plus de tout le bénéfice que la crèche procure bien sûr – ne voyons pas que le négatif ^^).

J’ai donc souhaité poursuivre ma quête du naturel en soulageant / soignant notre bébé du mieux possible selon les différents maux qui sont venus perturber ses jours et parfois (souvent ?) ses nuits. Je donne aussi quelques produits que nous utilisons, sans forcément parler de « maux » mais plus de soins au quotidien.
Je ne classe rien, je partage juste ce que je fais, et qui marche (ou pas vraiment chez nous mais cela peut fonctionner pour votre bébé…) :

L1060550

 

AU QUOTIDIEN


– Supplémenter bébé en vitamine D
Cette vitamine D joue deux rôles importants : assurer la minéralisation des os et des dents en période de croissance et permettre une meilleure assimilation du calcium et du phosphore par les intestins et l’organisme. Cela favorise alors le bon développement du bébé. Je vous laisse trouver les infos sur cette vitamine, nous avons fait le choix d’arrêter celle prescrite par la maternité et la pédiatre pour nous tourner vers une option plus « naturelle ». Nous donnons alors Ergy D du laboratoire Nutergia (et celle de Pediakid est également bien). Cette supplémentation en vitamine D doit être quotidienne (surtout pour les bébés de fin d’année pour qui le soleil manque encore plus) … jusqu’à pas d’âge (18 ans c’est bien). Aujourd’hui babygirl a 25 mois et prend toujours ses gouttes d’Ergy D chaque matin dans son petit-déjeuner (oui les gouttes peuvent être donné soit directement dans la bouche, mais ça devient vite contraignant passé un âge, donc on les glisse dans le biberon – en plus les matières grasses du lait aident à l’assimilation de la vitamine, donc tout bonus !.

NB : la posologie a été modifiée depuis la naissance de babygirl… quand on lui donnait jusque 1000Ui de la naissance à ses 30 mois… la posologie a été revue en France, à la baisse, et il est plutôt conseillé de donner dans les 400Ui par jour. Si vous donnez Ergy D (à vérifier sur le packaging ou en pharmacie) mais une goutte = 200Ui, il faut alors donner 2 gouttes et pour Pediakid dont la goutte = 500Ui et bien il ne faut en donner qu’une).
J’alterne les vitamines selon celle que je trouve.

– Soin du cordon ombilical
En rentrant à la maison, bien sûr nous avons du continuer à prendre soin du cordon ombilical… pendant qu’à la maternité on nous disait « ohlala il va tomber très vite, il est déjà sec à J+3 » il a finalement mis plus d’un mois à tomber de souvenir. Et un mois c’est bien trop long pour utiliser de la Biseptine quotidiennement… mais ça je l’ai appris que bien trop tard. Donc on a appliqué ce geste appris à la maternité avec rigueur… quand je lis que c’est pas terrible de faire ça, le produit contenant de l’alcool ^^
Il suffit donc de nettoyer au quotidien avec du serum physiologique, surtout s’il n’y a pas de plaie… et de laisser sécher naturellement. Au besoin, utiliser la crème Cicafalte de chez Avène (et surtout pas Cytelium comme prescrit en Maternité / pédiatre)

– Fesses rouge et irritées (avant même de parler d’érythème)
Nous appliquons la crème de change Carryboo (oops, produit discontinué par la marque…) à base d’oxyde de Zinc qui est parfaite ! En une seule application, la peau de bébé redevient rose bonbon. On a aussi utilisé la crème de change Gamarde, efficace aussi et douce.

– Petites plaques sèches sur le corps
Notre bébé a la peau très fragile, depuis sa naissance, nous limitons alors le nombre de bain (ayant en plus chez nous une eau très calcaire et donc dure) et appliquons du liniment oléo-calcaire à base d’huile d’olive sur ses petites plaques sèches (bras, cuisses, dos, …). Les marques Carryboo et Tidoo sont nos préférées.

– Hydratation du visage
Comme je le disais plus haut, la peau est très fragile chez notre bébé, nous appliquons alors une crème hydratante (encore plus en hiver et en période de poussée dentaire) de la marque Câlinesse à base de l’ait d’anesse puisque c’est le seul lait qui sait s’adapter au besoin de la peau. J’en suis fan pour moi (corps et cheveux) et c’est donc naturellement que j’ai choisi celle-ci pour mon bébé. Avant cela, j’ai aussi appliquer la crème visage de chez Weleda (très bien aussi).
Pour le nettoyage quotidien du visage, nous utilisons des lingettes lavables et l’eau Mont Roucous (qui va aussi dans ses biberons).

Soin des dents de bébé – quand brosser, comment , avec quoi ?
On s’est longtemps posé la question de quand / comment démarrer… et c’est finalement le cadeau d’une amie qui a déclenché cet ‘ajout’ dans le rituel du coucher. C’est donc dès la première incisive apparue (vers ses 7 mois) que nous avons commencé à initier babygirl au brossage de dents avec le dentifrice Enfance et une brosse à dents très douce et souple.
L’émotion de la première dent percée, arrivent les questions et surtout se bousculent les infos ! Voici un petit récap d’informations que j’avais trouvé alors, et que l’on a mis en application :
– Brosser les dents de bébé dès la première dent sortie avec une brosse à dent souple, spéciale enfant et un mini grain de riz de dentifrice dessus (dentifrice SANS fluor – marque Enfance) avec un brossage par jour le soir
– Un peu avant 3 ans / la rentrée des classes, commencer à introduire le brossage du matin avec une lentille de dentifrice
– Le dentifrice au fluor peut être introduit dès lors que bébé sait cracher (et donc n’avale pas le dentifrice et l’eau de rinçage) sans âge spécifique donc pour cela, mais plus « sa capacité ». Le fluor est nécessaire dans la prévention des caries, mais l’alimentation en contient un tout petit peu déjà… donc sans urgence non plus.
Eviter les dentifrices du commerce, et préférez ceux vendus en pharmacie, Bio possible
– Pour l’éducation des jeunes enfants sur la qualité de leur brossage, il existe une version de dentifrice « révélateur de plaque » de la marque Elgydium (à partir de 7 ans) qui peut être utilisé de temps en temps. La présence de plaque sera colorée en vert.
Pour info, la plaque dentaire est composée de bactéries qui se multiplient entre 2 brossages, c’est elle qui est responsable des caries et des problèmes de gencives…
– Jusqu’à 7/8 ans l’enfant n’a pas la dextérité pour se brosser les dents seul, il a besoin d’aide – il peut commenerce et terminer, mais un adulte doit le faire pour lui correctement
– Il existe une brosse à dents lumineuse (B.Brite) qui clignotte quand le temps de brossage nécessaire est écoulé
– 3 minutes c’est la durée recommandée pour un brossage optimal de dents, c’est aussi la durée du podcast « les dents et dodo » destiné aux enfants pour les accompagner de manière ludique et éducative dans ce brosage (fastidieux ?) avec des mini épisodes-histoires

 

PETITS BOBOS / GRANDS REMEDES


– Ongle de pieds comme ‘incarné’
Depuis sa naissance jusqu’à bien 6 mois, notre bébé avait le gros ongle du pied comme ‘incarné’ et ce qui la soulageait et arrêtait d’enflammer cette zone, était de désinfecter à la Biseptine et d’appliquer une crème hydratante (celle du visage, ou corps) plusieurs fois par jour, au moment du change pour y penser. C’est parti tout seul.

– Maux de ventre
Notre nouveau-né n’a jamais eu de coliques à proprement parlé. Elle a eu la digestion difficile et des jours plus durs que d’autres mais rien de très éprouvant (oufff !!) mais parfois encore, elle a des maux de ventre, je le sens car elle se tord dans tous les sens et l’appétit diminue. En nouveau-né, on a eu l’habitude de la masser (mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre) quand on la sentait douloureuse et de reproduire la position conseillée par notre ostéopathe – celle de positionner bébé à plat ventre sur son avant-bras et de faire des squats ensuite. Le mouvement masse et soulage illico ses maux/pleurs.
A 9 mois passés, il y a aussi eu quelques nuits douloureuses et des selles explosives qui s’en sont suivies. Puis vers 12 mois, un virus (assimilé gastro mais moins violent) alors nous avons investi dans de l’ultra-levure, des pro-biotiques (Ergyphillus) pour renforcer sa flore intestinale et nous appliquons en massage sur le ventre, avant le repas, une huile de massage spécifique de chez Praranom et ça la soulage très bien. Les nuits sont d’ailleurs plus sereines…

Babygirl a été allaitée de manière mixte et avait pas mal de régurgitations… jusqu’à ce que je décide de changer de lait car ça pouvait aussi venir de là, et non pas être seulement « physiologique » comme me le répétait la pédiatre. Depuis ce changement et passage chez Biostime vers ses 8-9 mois, plus aucune régurgitation ! Et un bébé bien plus moteur pour bouger dans tous les sens aussi… forcément 😉

L1060568

 

INCONFORT LIE A LA VACCINATION


La vaccination va vite arriver dans la vie de bébé si on décide de respecter le calendrier vaccinal… Dès 2 mois il reçoit une première dose de vaccin. L’idée n’est pas ici d’épiloguer sur la vaccination, mais bien de voir comment soulager bébé avant/pendant/après selon notre expérience.
Bébé était allaitée donc pour préparer au mieux sa vaccination des 2 mois, j’ai pris encore plus de vitamine C de manière à ce qu’elle passe dans le lait et donne de l’aide à l’assimilation du vaccin et réduise le stress oxydatif lié au produit injecté. Pour la douleur de la piqûre, car les patchs anesthésiants ne servent qu’à cela, nous avons décidé de la mettre au sein pendant le vaccin au besoin… et le pleur est vite passé. Nous n’avons donc pas utilisé de patchs. C’est le produit injecté bien souvent qui fait mal aux bébés, et non la piqûre en elle-même et pour cela, il n’y a pas tellement de solution.
Et quand j’entends les effets secondaires d’enfants d’amis liés aux patchs… et les études sorties passées sous silence… je me dis que j’ai bien fait. Même si notre deuxième pédiatre nous a forcé la main et que oui j’ai mis des patchs pour ses 9 mois de mémoire… Bref. Les patchs sont d’autant plus néfastes pour un bébé allaité exclusivement, à cause de la présence d’aluminium dans la composition… Renseignez-vous selon votre degré d’inquiétude et demandez conseil. Il existe aussi des solutions en homéopathie avant/pendant/après.
Chaque vaccin a été bien toléré par notre bébé, pas de fièvre.
NB : Au vaccin des 4 mois (à 11h le matin), bébé a têté XXL et a dormi de 13 à 18h non-stop !
Pour le vaccin des 5 mois, elle a chouiné (de douleur ?) la nuit à plusieurs reprises… je sentais que le produit lui faisait mal aux cuisses ^^ et certains des vaccins lui ont fait comme des « boules » à l’endroit des injections… qui se sont résorbées seules en 5-10 jours, sinon RAS.

 

LES MAUX LIES AUX POUSSEES DENTAIRES


– Sphère ORL bloquée
C’est plutôt connu, avec une poussée dentaire, surtout pour les dents du haut, la sphère ORL est mise à rude épreuve… Et cela n’a pas manqué chez notre bébé. Dès que les premières dents du haut ont travaillé, elle a de suite eu le nez bloqué. On sen souveint d’autant plus que c’était durant la première vague de canicule… la pauvre était si mal.
L’indispensable c’est le lavage de nez au serum physiologique et j’ai donné de l’homéopathie également pour l’aider (3 granules de Nux Vomica 3 fois par jour) et ça la soulage rapidement

– Soulager la poussée dentaire
Aux grands maux, les meilleurs remèdes. Mais existent-ils vraiment dans ce domaine ?
Bonne question ! Nous essayons plusieurs choses, pour soulager au maximum et au mieux. Bien sûr le gros câlin est ici ce qui marche le mieux… mais aussi les jeux de dentition (ses préférés sont ceux de chez Olie&Carol).
Nous avons aussi décidé de lui faire porter un collier d’ambre (sous surveillance toujours, et jamais pendant les dodos) et ça marche super bien sur elle ! Vraiment, les journées sont plus apaisées et les nuits idem. Si elle ne le porte pas, on sent une nette différence donc on est très adepte de son collier acheté chez 123ambre que l’on nettoie / purifie / recharge régulièrement pour maximiser son effet positif.
Nous appliquons également un gel gingival de chez Acorelle à l’aide d’un doigt de massage de chez Miss Brossette (made in France) et donnons de l’homéopathie (Camilia en unidose) et Doliprane quand c’est trop et notamment avant le coucher du soir quand elle pleure et devient très excitée soudainement… Le Chamomilla Vulgaris en 9CH (le plus fort) marche aussi très bien (existe aussi en 18 et 12CH – à utiliser en 3 granules 3 fois par jour)
Certains jeux de dentition vont au congélateur pour apporter une dose de froid qui peut aussi soulager. Nous avons tendance à essayer et lui proposer différentes choses en terme de température, texture, formes, … Les compotes un peu froides ou les glaces marchent aussi bien avec ce petit côté frais/anesthésiant.

A 14 mois, les pré-molaire du haut sont en cours et semblent être très coriaces, affaire à suivre…

L1060564.jpg

Petit focus sur le collier d’ambre :
Pour optimiser les bienfaits de l’ambre, il faut nettoyer le collier, le purifier et le recharger avant / pendant utilisation :
> Pour le nettoyer :
* Frotter délicatement votre bijou en Ambre avec du jus de citron dilué dans de l’eau puis rincer à l’eau tiède et essuyer délicatement avec un chiffon propre
* Frotter le bijou avec un chiffon imbibé d’huile d’amande douce
> Pour le purifier et le recharger :
L’Ambre n’est ni une pierre précieuse, ni une pierre semi-précieuse, il faut donc la purifier et la recharger différemment. La purification permet de décharger toutes les énergies négatives qui se sont accumulées dans votre collier d’Ambre. Le recharger permet au contraire de le remplir d’énergies positives afin de ressentir tous les bienfaits de l’Ambre sur votre corps.
* Plonger quelques minutes dans un grand bol d’eau minéral (de préférence) et froide
=> démagnétiser le collier et de le décharger de toutes ses ondes et vibrations négatives
*
La principale méthode pour recharger l’Ambre est de le mettre au soleil afin de le dynamiser : 1 fois par semaine, au soleil levant, pendant quelques heures.
=> le collier d’Ambre va absorber tous les rayons du soleil, sécher et se renforcer en énergie positive

 

LES PREMIERS RHUMES


Et voilà, comme annoncé plus haut, l’entrée en collectivité, dit arrivée des microbes et des premiers rhumes / maladies. Il parait que c’est bon pour stimuler le système immunitaire et bousculer le confort nocturne des parents ! Ahahah
On ne se plaind pas car notre bébé a, pour le moment, eu que des choses bénignes.

Attention, tout ceci ne se substitue pas à un RDV médical si nécessaire et encore moins à un traitement prescrit. Nous avons été consulter 2-3 fois pour une toux persistante, des selles explosives, … et à chaque fois j’ai bien sûr suivi les prescriptions.
Et apporté quelques ajouts avec ces remèdes naturels qui ont eu un bon effet.

L1060556

En soin de fond, j’ai donné le sirop Immuno-Fort de chez Pediakid et de l’huile essentielle de Ravintsara en mélange avec de l’huile végétale de jojoba. Je vous laisse chercher les bienfaits du ravintsara… remarquable et un must-have dans la trousse de toilette de bébé.

On a aussi privilégié les fruits à forte teneur en vitamine C pour le matin au petit-déjeuner (les kiwis étant ses préférés !).

Pour soulager un nez qui coule, une toux, … toujours pareil, j’utilise beaucoup l’homéopathie qui a un super effet sur notre bébé quand notre pédiatre dit « laissez, ça va passer, c’est viral ! ». Ok c’est viral, mais il y a toujours moyen d’apporter un minimum de confort, non ?
Quelques idées :
Pour le nez qui coule > Alium Cepa composé (3 granules 3 fois par jour)
Pour le nez bloqué et que l’on mouche beaucoup > Nux Vomica composé (3 granules 3 fois par jour ou 3 le matin et 5 le soir avant le coucher si l’enfant est en collectivité en journée)
Pour une toux grasse > Ipeca
Pour une toux sèche > Drosera (3 granules le matin et le soir) et Stodal (le must-have pour toux sèche à grasse), seul ou combinés
La toux chez le tout-petit est quand même très pénible… et surtout la nuit, je fais toujours en sorte qu’elle soit dans de bonnes conditions pour dormir le mieux possible : l’oignon coupé en deux sous le lit, vous pouvez essayer, personnellement ici à part une très mauvaise odeur, je n’ai pas connu de grandes améliorations de la toux nocturne.
Ce que je fais, car je n’ai pas investi dans un humidificateur de pièce, c’est de faire bouillir de l’eau à la bouilloire à 100° (température à partir de laquelle il y a une vapeur d’eau bénéfique) et je la déposais dans la chambre proche du lit mais sans le coller. Je sur-élève la tête avec une serviette sous le matelas et je donne du sirop à base de plantes en complément de l’homéoptahie – le Grintuss pediatric est top.

Pour la toux et la gorge irritée, nous avons aussi donné le sirop Gorge / Nez de chez Pediakid et du bon miel (attention, UNIQUEMENT au 12 mois révolu du bébé à cause des spores).

Pour dégager le nez, rien de mieux que le lavage au serum physiologique et pour moucher, nous utilisons un mouche-bébé manuel (sans ajout de filtre à usage unique, please un geste pour la planète !)

 

PREVENTION COVID-19


Bonus 2020 – un spray qui nous a rapidement rejoint, et je me rends compte que la marque Neobulle propose une gamme très complète de produits malins 😉
On utilise le spray d’ambiance qui purifie l’air grâce à un cocktail d’huiles essentielles bio – Citron, Tea Tree et Thym linalol (ok bébé +3 mois et femmes enceintes de +3 mois), parfait pour assainir cette période de COVID-19 ! Plus concrètement et sérieusement, idéal pour purifier des pièces fermées dans lesquelles on doit aller (salle d’attente chez le médecin, train, et même chez soi de temps en temps après avoir aéré…).

IMG-6777

Pour nos minis, pas de masque car il ne savent pas respirer à travers quelque chose sur une longue période (avant 2 ans pour sûr) mais devenu obligatoire désormais à partir de 6 ans, cela dit on est à l’abri de rien tant on sait que très peu de choses sur ce virus et l’impact qu’il peut avoir sur les touts-petits. J’entends de tout… des bébés de 6 mois atteints avec une toux importante et des RDVs chez un pneumologue, quand on dit aussi que les bébés ne « risquent rien ». Je ne suis pas de celles qui croient sur parole les dires de politiques ou journalistes, … donc j’anticipe et suis plus que prévoyante. Bébé avait 17 mois lors du premier confinement et 24 mois pour le deuxième, donc pas de masque mais on a clairement évité les bains de foule depuis le début de l’année, ne sortant que rarement pour les choses essentielles et les balades en dehors des créneaux de foule. Lavages de mains ++ et j’ai toujours des lingettes sur moi maintenant qu’elle va au parc et touche aux activités… Et puis on a fait un max de communication sur le virus, qu’il fallait toucher le minimum de choses dehors, et se laver les mains en rentrant à la maison. Si vraiment on a pas d’autres moyens (à l’extérieur donc), on utlise sur gel hydr-alcoolique sur nos mains que l’on frictionne ensuite sur celles de notre miss. Il faut le faire très rarement car la peau des bébés est très fragile et les produits pénètrent vite et profondément de ce que j’ai lu…

Un autre essentiel en cette période à haut risque de virus, c’est de booster l’immunité de bébé : cela passe par la prise quotidienne de vitamine D (cf. encart dédié plus haut) mais cela peut être aussi la consommation en cure d’infusion spécifique comme celle que j’ai acheté sur le site de MyBabyPharm à base d’échinacée (Mes Défenses).

Courage car cette période risque de durer… (voir pire, de se renouveller dans les années à venir).

 

FOCUS VARICELLE


Ce texte sera une note à moi-même… je m’étais préparée à cette éventualité, étant donné que notre fille était en crèche (à raison d’une journée par semaine, mais ça suffit ^^) qu’elle attrape la varicelle.
Si bien préparée qu’elle ne l’a pas attrapée… mais ses copines oui… alors j’ai éguillé ma copine maman sur des soins au naturel d’après ce que j’avais lu et noté… et qui a super bien fonctionné sur ses enfants (2 et 3,5 ans).
> Potion magique anti-grattage varicelle (via MyBabyPharm), ok à partir de 3 mois car valable aussi pour pied-main-bouche :
– 100g d’argile blanche ou verte (en poudre)
– 40 gouttes d’HE de Lavande Vraie
– 30 gouttes d’HE de Camomille
– 20 gouttes d’HE de Ravintsara
Mélanger le tout dans un bol (pas en inox et cuillère en bois) puis mettre dans un doseur
Appliquer 3 à 5 fois par jour sur visage et corps
L’argile va désinfecter, absorber le liquide des vésicules et sécher le bouton. La Lavande va apaiser les démangeaisons et favoriser la cicatrisation et la Camomille est un anti-histaminique naturem qui va donc apaiser les démangeaisons. Le Ravintsara lui va soutenir l’immunité et c’est indispensable car le corps conbat le virus et a besoin de force. Les résultats sont visibles rapidement et dès une semaine d’application, des progèrs de guérison chaque jour…
> Pour aider à s’apaiser et à trouver le sommeil malgré l’énervement du aux démangeaisons, il y a le baume dodo, aussi vendu chez MyBabyPharm
> En homéo (pas testé, juste noté) : Vaccinotoxium 9CH (5 granules 1 fois par jour durant les 5 premiers jours) + Rgus Toxicodendron 5 à 7CH (3granules 3 fois par jour) + Mezereum 5CH (2 granules 3 fois par jour si les vésicules renferment du liquide) + Mercurius Solubilis 10DH (5 granules par jours si les démangeaisons sont importantes et si les vésicules suppurent) + Croton Tiglium 10DH (3 granules 3 fois par jour).
Il peut exister des petits packs préparés en pharmacie, demander plus d’infos.
> Produits (prescrits et/ou vendus en pharma) à bannir : Poxclin, Cytelium, Uriage Pruriced, A-Derma Exomega Control, …
> Produits clean à utiliser au besoin : Gel d’Aloe Vera (Neobulle par exemple) pour hydrater, apaiser, régénérer et aider à la cicatrisation, beurre de karité pour hydrater ++ localement.

 

L’ETE ET SES RISQUES


– Le soleil
Pour protéger bébé du soleil, pas besoin d’investir dans des vêtements spécifiques indiquant une protection SPF50… un tee-shirt et/ou un pantalon léger adapté suffit avec un chapeau bien sûr. Seulement pour la piscine j’ai investi dans un chapeau SPF50 qui cache bien la nuque surtout (des modèles sur H&M et Décathlon pour ne citer qu’eux).
En crème solaire, nous avons opté pour les filtres minéraux (et non chimliques comme les marques Avènes et compagnie) avec Alphanova et Laboratoires de Biarritz (top !). L’application doit être répétée plusieurs fois par jour sur les parties les plus exposées (visage, bras, jambes et pieds), même en poussette, même avec une ombrelle. Le soleil est vraiment notre pire ennemi comme notre meilleur ami (pour le plein de vitamine D).

En voyage, on a toujours pris quelques solutions de réhydratation (Adiaril), car avec un bébé, tout va très vite (diarrhées, un coup de chaud, …) alors mieux vaut le max sur soi et ne pas avoir à s’en servir.

– Les insectes
Personnellement, j’attire les moustiques et tout ce qui pique de manière générale te je fais des réactions cutanées assez impressionnantes selon l’espèce… Donc j’ai préféré opter pour une bonne protection sur les premeirs étés de babygirl, histoire d’éviter le pire si elle était comme moi ^^
On a bien sîr investi dans une moustiquaire pour la chambre, une lampe à LED et des produits : le spray d’ambiance Neobulle – Apad’Pik et le stick Neobulle – Adou’pik (visage et corps) en cas de piqûre. Supers produits dont nous sommes très satisfaits 🙂 Et qui fonctionne aussi pour les adultes.
A partir de 3 ans, il existe les bracelets Parakito qui se rechargent avec des plaquettes anti-moustiques. On les utilise adulte et ils sont efficaces.

– Les chutes et premiers bobos
Les premiers étés riment plus ou moins avec quatre-pattes puis démarrage de la marche et signifient boumbadaboum !
Pas de secret ici, si chute, on désinfecte à la Biseptine ou Diaseptyl et on laisse sécher à l’air libre au plus possible. Et c’est un coup (sans coupure / saignement), on applique Arnigel (à partir de 12 mois) et on donne 5 granules de suite d’Arnica Montana 9CH puis on renouvelle la donne selon l’intensité de la chute. Et cela ne dispense pas d’appeler un médecin si la chute était impressionnnante et/ou sur la tête, … Pour un gros coup sur le genou par exemple, l’Arnica fonctionne vraiment bien. Et idem ici, on peut l’utiliser adulte. Donc c’est un essentiel pour voyager en famille. Avoir quelques pansements sur soi peut aussi être utole, même s’il vaut mieux que la plaie respire et séche à l’air libre si la peau est écorchée.


Je vais continuer d’alimenter cette rubrique que je trouve utile pour moi en pense-bête et que j’espère utile pour vous. Je suis curieuse de savoir ce que vous utilisez, dites-moi tout ! Et je suis disponible si vous avez besoin de plus d’information sur l’un des produits cités…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s